Terre Sud – L’écoquartier

  • Lycee Vaclav Havel
    Avec le projet Terre Sud, la ville souhaite redessiner cette zone où l’on trouve déjà le Parc de Mussonville et où s’est ouvert le Lycée Václav Havel. La volonté est de créer un écoquartier modèle, structuré sur un ensemble de bâtiments basse consommation, émaillé de parcelles réservées aux  jardins familiaux et au maraîchage de proximité. L’intermodalité y est un enjeu majeur. Avec des déplacements doux interconnectés (vélo, tram, cheminements piétons), le quartier Terre Sud joue la carte de l’accessibilité durable. Alain Charrier, architecte urbaniste, coordonne l’ensemble de l’opération d’aménagement de ce quartier et des espaces publics.

Le programme porte dans une première phase sur l’aménagement des espaces classés en zone blanche du Plan de Prévention des Risques Inondation (P.P.R.I.), qui représentent une surface globale d’environ 16 hectares.

Le secteur d’habitat collectif, engagé avec Domofrance, concerne, quant à lui, 6,8 hectares.

Depuis le permis d’aménager les premiers hectares de cette nouvelle partie de ville qu’est Terre Sud, en juillet 2010, et avec la réalisation de la première phase du projet qui a vu la création de 500 nouveaux logements, l’écoquartier Terre Sud est devenu un territoire structuré et vivant qui contribue à l’équilibre social et urbain de la ville. Les idées force de ce nouveau quartier s’appliquent à chaque phase des travaux, à savoir :

– le respect de la trame bocagère et la gestion de l’eau

– des îlots ouverts et traversants

– l’harmonisation des paysages et la préservation de l’identité du site

– la priorité aux cheminements doux

– une unité de matériaux et principes architecturaux avec un travail sur l’implantation et l’orientation

– des logements créés dans le respect de la mixité sociale (1/3 accession sociale, 1/3 locatif conventionné, 1/3 accession libre).

Depuis novembre 2014, la seconde phase des travaux d’aménagement a débuté , notamment sur les emprises de l’ancienne « Cité Bel Air ». Réalisation phare : le projet des « Hauts Plateaux ». Cette résidence innovante répond aux demandes de la ville : résoudre les problématiques liées à l’étalement urbain avec une nouvelle forme d’habitat, plus évolutive et plus accessible. 20 logements en accession sociale seront commercialisés sous la marque « exterrA par Domofrance » et livrés fin 2016. Autres réalisations de cette deuxième phase : un parking étagé de 575 places qui viendra s’ajouter à l’offre des 574 places du parking construit en face du Lycée Václav Havel ; 500 nouveaux logements, dont une résidence seniors, une résidence jeunes travailleurs et étudiants ; 400 m² de locaux d’activité (type pépinière d’entreprises). Un îlot est déjà réservé pour des équipements publics. Enfin, plusieurs hectares sont dévolus au maraîchage de proximité.

L’aménagement de « Bègles Bel Air » développe une ambitieuse démarche environnementale dans la continuité de la première phase : luminosité des logements, faible consommation énergétique, limitation de la place de la voiture, vastes espaces verts…

Parallèlement, commencent aussi dans ce secteur les travaux d’aménagement du Delta Vert, avec la création de cheminements doux vers le parc de Mussonville, et du franchissement de l’estey de Francs avec la création de trois passerelles. Ainsi, les Béglais peuvent profiter de nouveaux espaces de respiration et de détente.

Le lycée Václav Havel

Dit lycée «Kyoto» (premier lycée à énergie positive d’Aquitaine), il se développe sur 4,8 hectares. Véritable vitrine environnementale de la région, il est doté de la certification HQE et fonctionne presque uniquement avec des énergies renouvelables et propres.

Le lycée, qui a ouvert ses portes à la rentrée 2012 et accueille 1420 élèves, propose un enseignement polyvalent, réparti en plusieurs pôles : enseignement général, métiers de la mode, bio-industrie et traitement d’eau, médico-social. Le programme comporte en plus de l’externat : un internat de 200 élèves, une demi-pension avec cuisine pouvant accueillir 1300 personnes, une salle de sports de 1100 m² et 12 logements de fonction.

Ce nouvel équipement jouxte une zone boisée de grande qualité ainsi qu’une zone résidentielle. En 2015, il bénéficiera de la desserte du tram grâce à l’implantation à proximité de la station Václav Havel à l’angle de la route de Toulouse et de l’avenue Danielle Mitterrand.

Et aussi…