Un plan d’actions pour la tranquillité publique dédié au quartier Terres Neuves vient d’être lancé

Favoriser la cohésion sociale, préserver le cadre de vie des habitants, protéger les personnes vulnérables, 3 des axes forts du plan « tranquillité publique ». Lancé le 20 janvier, par le maire de Bègles Clément Rossignol Puech, il définit les actions prioritaires à mener sur le quartier pour les 3 prochaines années.

Signé et lancé le 20 janvier, il vise à adapter les actions de proximité à l’évolution des besoins identifiés par les habitants et usagers du quartier. Ce plan d’actions est porté par la Ville de Bègles et issu d’une démarche partenariale qui a mobilisé l’ensemble des acteurs concernés par la sécurité et la prévention de la délinquance sur le territoire (services territoriaux et d’état, justice, bailleurs…), ainsi que les habitants.

Les signataires du plan d’actions : la Ville de Bègles, la Préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine, la Direction départementale de la sécurité publique, le Ministère de la Justice, le Département de la Gironde, Bordeaux Métropole, Vilogia Bordeaux-Métropole

Pourquoi un plan d’actions ?

Le quartier des Terres Neuves a fait l’objet d’importants investissements tant publics que privés dans le cadre d’une rénovation urbaine très ambitieuse depuis les années 2004. Alors que s’achève l’opération de renouvellement urbain, le quartier poursuit sa transformation avec des projets immobiliers et d’aménagements publics. Dans ce contexte, la Ville souhaite renforcer l’action publique et les coopérations entre acteurs, mais également adapter les réponses aux évolutions du quartier.

Comment a t-il été élaboré ?

La démarche est portée par la Ville de Bègles et pilotée dans le cadre du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), instance de concertation locale qui réunit un grand nombre d’acteurs qui contribuent à la sécurité et à la prévention de la délinquance sur le territoire.

La Ville a été accompagnée par l’association Forum Français pour la Sécurité Urbaine (FFSU) pour élaborer ce plan d’actions.

Les habitants, experts du quotidien, et les partenaires, acteurs de terrain, ont été associés à la production du plan, chacun étant compétent dans son domaine d’action. 2 rencontres avec une quinzaine d’habitants du quartier et un séminaire réunissant plus de 35 partenaires ont permis de définir les priorités d’actions et de mobiliser les partenaires sur les réponses à apporter et les ressources disponibles.

Quels constats pour quelles actions ?

Un diagnostic de sécurité et de prévention de la délinquance sur le quartier des Terres Neuves a été mené entre juillet et décembre 2021.

Il se base sur les données quantitatives et qualitatives fournies par les institutions et partenaires pour établir un portrait de la situation sur le territoire, à un instant T. Les chiffres de l’activité policière ont ainsi relevé que la délinquance demeure stable et peu élevée dans le quartier.

Une enquête, menée auprès de 101 acteurs travaillant et/ou intervenant sur le quartier, a mis en avant un sentiment d’insécurité au sein des Terres Neuves.

Le plan d’actions se base sur les principales problématiques identifiées par les habitants et partenaires, pour proposer 5 axes d’actions :

  • Favoriser la cohésion sociale et prévenir la polarisation : il s’agit de renforcer la transversalité entre les services de la Ville (culture, sport, jeunesse, prévention-sécurité) afin de favoriser les activités de vivre ensemble
  • Préserver la tranquillité publique pour un cadre de vie apaisé : l’appropriation par l’ensemble des habitants de l’espace public peut permettre de réduire les tensions d’usage
  • Lutter contre le trafic de stupéfiants et les risques liés aux drogues : il s’agit de renforcer l’action de la police et de la justice dans le démantèlement des trafics, tout en prévenant les risques d’addictions
  • Agir pour les jeunes en rupture : la prévention de la délinquance nécessite une culture partagée et des actions complémentaires par chaque acteur
  • Aller vers les personnes vulnérables pour mieux les protéger : il s’agit de coordonner les interventions sociales, sanitaires et de prévention-sécurité à destination des personnes victimes de violences intrafamiliales, se livrant à des activités de prostitutions, ou marginalisées

Quelle mise en œuvre ?

Pour chaque axe, des actions concrètes ont été identifiées. Au total, 15 « fiches actions » ont été créées, facilitant la mise en œuvre de ce plan, entre 2023 et 2025. 7 actions identifiées comme prioritaires seront mises en œuvre dans les 6 premiers mois . Certaines ont d’ores et déjà été engagées, comme de la lutte contre le stationnement anarchiques avec l’extension du stationnement réglementé en juillet 2022.

Le service Prévention-Médiation-Tranquillité de la Ville coordonne la mise en œuvre opérationnelle du plan d’actions. Son rôle est de s’assurer que le partenariat entre tous les acteurs concernés se maintienne de manière efficiente et pérenne. À l’issue des 3 ans, un bilan permettra d’analyser l’impact des actions mises en œuvre.

Télécharger le plan d’actions