Parc de l’intelligence environnementale

parc_intelligeance_environ_begles

un lieu dédié aux énergies renouvelables

Le Parc de l’Intelligence Environnementale est dédié aux énergies renouvelables et alternatives. À terme, près de 25 000 m2 de bureaux seront installés et pilotés par Euratlantique et la ville de Bègles. Une importante activité économique au cœur même de la ville.

Cette ancienne friche industrielle, historiquement propriété de l’entreprise Esso, est en passe de devenir un parc d’entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables et alternatives et dans l’efficacité énergétique.

Énergies renouvelables, créatrices d’emplois

Le terrain, propriété d’Esso, va prochainement être vendu à la ville qui le rétrocédera à Euratlantique en contrepartie d’un pilotage commun du projet. Les 4,5 ha du terrain du parc devraient accueillir près de 25 000 m2 de bureaux avec des bâtiments neufs et des réhabilitations de bâtiments existants. La ville a également la volonté de préserver le cœur d’îlot du PIE pour en faire, à terme, un parc urbain.

Eolien, construction bois, panneaux photovoltaïques, filtrage et qualité de l’eau ou recherche archéologique, les entreprises qui seront présentes sur le site sont toutes dans le même secteur d’activité. En pleine expansion,
les énergies renouvelables sont aussi créatrices d’emplois. Valorem, entreprise spécialisée dans l’éolien, comptait une soixantaine de salariés en 2008 lors de son installation. Aujourd’hui, plus de cent personnes y travaillent développant essentiellement leur activité à l’export.

Cette année, le PIE devrait accueillir de nouvelles entreprises comme Iffwater (International Foundation for Water) ou l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), déjà implantée à Bègles. Le Parc de l’Intelligence Environnementale, c’est à terme près de sept-cents emplois.

Le site est exceptionnel : il possède un doublet géothermique, un puit pour pomper l’eau, un autre pour la réinjecter dans les profondeurs de la nappe. L’objectif de la ville à plus long terme est de remettre en route ce système de géothermie pour chauffer les bâtiments. Mais le Parc de l’Intelligence Environnementale est aussi au cœur d’un projet de territoire à l’échelle de l’agglomération.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.