Motion donnant avis de la Ville de Bègles sur l’aménagement de la route de Toulouse dans le cadre de la concertation métropolitaine

A l’occasion du Conseil Municipal du mardi 6 juillet, l’assemblée délibérante a adopté une motion pour s’opposer à la création d’une voie de circulation automobile dans le Parc Mussonville. Cette proposition est inclue dans la concertation ouverte depuis le 1er juillet par Bordeaux Métropole sur le projet d’aménagement de la route de Toulouse.

Le Conseil municipal,

Souhaite donner son avis au sujet du projet d’aménagement de la route de Toulouse, qui sera ouvert à la concertation dans les prochaines semaines.

La Ville de Bègles se saisit avec force du sujet de la mobilité depuis de nombreuses années déjà et œuvre en faveur du développement de l’intermodalité et de la ville 30.

Compte-tenu de la situation géographique de la route de Toulouse, de son statut d’axe prisé et très emprunté, longeant et reliant quatre communes différentes de l’agglomération, la réflexion quant à son devenir doit nécessairement être menée au niveau métropolitain.

Aussi, à l’initiative des quatre maires des communes limitrophes de la route de Toulouse, à savoir Bègles, Bordeaux, Talence et Villenave-d’Ornon, une réflexion a été enclenchée avec le concours des services de Bordeaux Métropole.

L’objectif d’aménagement de cet axe majeur est de fluidifier la circulation, ainsi que de sécuriser et rendre plus attractifs les modes de déplacements alternatifs, que sont les transports en commun ou les vélos, conditions nécessaires à un désengorgement global de la route de Toulouse. A ce titre, la liane de bus 5, ligne métropolitaine majeure, doit nécessairement gagner en efficacité et devenir compatible au RCHNS (Réseau Cyclable à Haut Niveau de Service).

Il est toutefois illusoire de croire que la création d’une voirie supplémentaire (demande de la ville de Villenave d’Ornon, parallèle à la route de Toulouse reliant la rue des Deux Esteys à l’avenue Danielle Mitterrand, qui sera soumise à concertation, désengorgera la route de Toulouse. Les études prouvent au contraire que la création de voiries adaptées à la circulation automobile a pour effet d’augmenter le nombre d’automobilistes (+400 véhicules/jour) et de créer un shunte qui viendra engorger le quartier Terre Sud.

Dans le cas présent, l’afflux de voitures devant le lycée Vaclav Havel rendrait l’accès au lycée dangereux pour les lycéens et les habitants.

Ce projet de rue nouvelle prévoit la création d’une voie routière à la lisière ouest du Parc de Mussonville. Cette lisière ouest a été aménagée pour insérer l’éco-quartier Terre Sud dans la zone humide : créations de noues, de mares, travail de dépollution des sols et création de réseaux hydrauliques permettant l’écoulement des eaux de l’éco-quartier.

Le parc, du fait de sa connexion à l’ensemble du Delta Vert, fait partie intégrante de la stratégie métropolitaine de création de trames vertes et bleues, poumons verts de l’agglomération et sanctuaires indispensables de biodiversité : y sont présentes de nombreuses espèces protégées, comme le crapaud pélodyte ponctué, le lézard des murailles, la loutre d’Europe, le papillon cuivré des marais, la sarcelle d’hiver, le gobemouche gris ou encore plus commun le renard roux.

En outre, c’est tout un pan de la zone humide du Delta Vert béglais qui se trouverait menacé.

La Ville de Bègles croit en l’évolution des pratiques et des modalités de circulation, qui doit nécessairement être accompagnée et encouragée par des aménagements spécifiques.

Par conséquent,

Le Conseil Municipal,

  • Donne un avis favorable à tout aménagement de couloirs pour les bus et de voies cyclables, permettant le développement des modes de déplacements alternatifs à la « voiture-solo », RCHNS  pour une circulation apaisée, sécurisée et un meilleur partage de la route de Toulouse ;
  • Estime que le projet d’aménagement doit intégrer la route de Toulouse dans sa globalité ;
  • S’oppose fermement à tout projet de création d’une voirie débouchant devant le lycée Vaclav Havel et traversant le parc de Mussonville, la zone humide du D qui joue un rôle clé en matière de sauvegarde de la biodiversité à l’échelle de l’agglomération bordelaise.

Vue en plan du projet de la nouvelle rue des Deux Esteys