Les déplacements

Axe 2 – Un cadre de vie de qualité pour tous : Nos orientations

2/ Les déplacements

a2_deplacement_bus_pedestreLa nécessité de reconsidérer la place de la voiture dans la ville fait aujourd’hui consensus, que l’on considère ses effets sur l’environnement (pollution de l’air, épuisement des énergies fossiles, émission de GES participant au réchauffement climatique), sur le budget des ménages (augmentation continue du coût des carburants), ou sur la qualité de la vie des utilisateurs (stress, temps passé dans les embouteillages) et des citadins qui en subissent les nuisances (bruit, insécurité, forte emprise sur l’espace public).
La ville de Bègles a souhaité travailler en cohérence avec le Plan de Déplacement Urbains (PDU) de la CUB, au développement d’une mobilité alternative. Elle a d’abord orienté son action sur la promotion des déplacements doux et du réseau de transport en commun.
A Bègles, 25% des Béglais travaillent dans leur commune. Pourtant, seul un pourcentage très faible se déplace à vélo bien que Bègles compte 15 kilomètres de pistes et bandes cyclables.
Toutes les voies nouvelles sont dotées de pistes cyclables en site propre. La prise en compte des modes doux dans les projets de voirie est devenue systématique, intégrant les caractéristiques du réseau viaire historique de Bègles (voies étroites, sinueuses sans hiérarchie) : recherche des aménagements judicieux bien ciblés et pouvant prendre des formes différentes au cas par cas, mise en place de dispositifs nouveaux : doubles sens cyclables des rues en sens unique constituant un moyen supplémentaire mobilisé par la ville pour intégrer le vélo dans certaines zones, sas vélo au feu rouge, tourne à droite.
Des actions ciblant spécifiquement les piétons ont été engagées : étude d’un plan piéton, mise en place de lignes de bus pédestres pour l’accompagnement des enfants à l’école.

Dès l’arrivée du tramway et la création des Terres Neuves en 2008, les habitudes de déplacements ont été profondément modifiées. Quelques années seulement après son inauguration, c’est un constat établi qui laisse augurer d’un impact fort sur l’évolution des pratiques de mobilité et de déplacement lorsque le tram aura rejoint le Vacláv Havel au Sud de la ville. Le tram a par ailleurs induit un partage apaisé des espaces publics, la création de stations vélos, une station d’auto-partage en partenariat avec l’association Auto-cool. Une étude est engagée avec la CUB pour la mise en place d’une maison du vélo, lieu de location de vélo, de réparation, de conseil, de stationnement.

logo_agenda_21_begles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.