Le moustique en vue…

moustique

Les moustiques se développent dans des gîtes larvaires naturels et artificiels en colonisant de la plus petite collection d’eau aux plus vastes étendues de marais.

La proximité de la Garonne et de la zone humide fait de Bègles un territoire particulièrement propice au développement des moustiques. Pour prévenir l’apparition des insectes, l’Etablissement public interdépartemental pour la démoustication Atlantique (EID Atlantique) donne des conseils pour éviter sa prolifération.
Voici des gestes simples à adopter :
Vider ou renouveler une fois par semaine les coupelles et les dessous de pots de fleurs ou les remplir de sable
Couvrir les réservoirs d’eau pluviale
Nettoyer régulièrement les gouttières et les regards
Ranger les récipients pouvant contenir de l’eau et valoriser les déchets verts en évitant la stagnation d’eau

En effet, le moustique se développe en quatre étapes : œuf, larve, nymphe et adulte. Il effectue cette transformation en moins d’une semaine. Les larves ont besoin d’eau pour se développer et s’adaptent à leur environnement :
du plus petit récipient tel une coupelle de pot de fleur à des vastes étendues d’eau douce ou salée. Seules les femelles piquent car elles utilisent le sang pour la maturation des œufs. Un moustique adulte vit environ deux mois.

♦ Vous pouvez participer à la veille citoyenne en signalant la présence de moustiques via votre smartphone

En savoir plus