La réforme des rythmes scolaires

rythmes scolaires

« Nous voulons faire de cette réforme des rythmes scolaires une chance pour notre territoire et accompagner les enfants de la commune dans un apprentissage de qualité. » Noël Mamère

« Nous avons trouvé l’opportunité de rénover tout notre système péri et extra-scolaire »
ajoute Cédric Dubost, adjoint chargé de l’Éducation et de l’Enfance.

Une rénovation ambitieuse à la hauteur des attentes exprimées par les Béglais lors de la co-élaboration du projet. La réforme des rythmes scolaires à Bègles a ainsi été l’objet d’un dialogue constant depuis presque un an entre les différents acteurs avec, en ligne de mire, l’intérêt de l’enfant.

Les principes du projet éducatif de territoire

Permettre à l’enfant d’accéder à l’autonomie et à la citoyenneté

Favoriser l’accès aux activités culturelles et sportives de la ville

Construire un partenariat entre les différents acteurs éducatifs sur le principe de la co-éducation

Tenir compte du rythme de l’enfant

La spécificité béglaise

« Nous avons souhaité une augmentation significative du nombre de places en centres de loisirs. 130 places ont été créées entre septembre 2013 et septembre 2014. Depuis la mi septembre 2014, 24 places supplémentaires ont été crées sur le PAE de Langevin. On comptera 19% des enfants scolarisés sur la ville : c’est une capacité très satisfaisante pour une commune de notre strate », commente Cédric Dubost. Ensuite, la commune a fait le choix de placer les Temps d’Activités Périscolaires en milieu de journée pour respecter l’objectif de la réforme : alléger les journées des enfants et les remettre en situation d’apprentissage. Ces TAP, menés par les animateurs municipaux et les associations béglaises, vont conduire les enfants à s’engager sur des projets éducatifs sur la base du volontariat. L’allongement de la pause méridienne permet en outre un étalement du service de restauration scolaire : les enfants pourront prendre le temps de manger.

Concertation de tous les partenaires

Une concertation avec les acteurs éducatifs locaux a été mise en place dès mars 2013, puis un comité de pilotage à partir de janvier 2014. Il regroupe les représentants des parents d’élèves, les enseignants, les associations éducatives de la commune et les services municipaux.

Dans un premier temps, l’objectif était de mettre en place le Projet d’Organisation du Temps Scolaire (POTS). A l’issue des premières réunions, les Conseils d’école ont validé avec des ajustements. Tous les partenaires se sont mis d’accord sur l’allongement de la pause méridienne, la classe le mercredi matin et la fin de la journée à 16h ou 16h15.
Depuis novembre 2013, les acteurs de la concertation  réfléchissent aux modalités de mise en place du Projet Éducatif de Territoire (PEDT) qui a défini les grands principes éducatifs poursuivis par l’ensemble des partenaires. Il concerne notamment les temps péri et extra scolaires et les conditions d’organisations de ces temps d’accueil.
Ces modalités de concertation ont permis la validation du projet par tous les partenaires, avec l’éducation de l’enfant au centre des  préoccupations de tous.
Ce comité de suivi, aura pour mission d’estimer l’intérêt et la qualité des actions menées ainsi que la capacité financière de la commune à les pérenniser.

Voir aussi

la semaine des écoliers

La semaine type

Plan Éducatif de Territoire 2015

Évaluation du PEDT de Bègles 2015

Bilan-PEDT-15 juin 2015 par Claire Leconte