La Fabrique à projets pour des services publics coopératifs – Où en sommes-nous ?

Du 15 mai au 15 juillet, Béglaises et Béglais étaient invités à imaginer et à proposer des idées de services à la population conciliant utilité sociale, respect de l’intérêt général et innovation (voir ici). L’objectif ? Améliorer, faire évoluer, optimiser l’offre de services publics locaux en innovant dans la manière de concevoir et de faire. Retour sur ces deux mois.

Un mois après le lancement de la Fabrique à Projets et alors que les Béglaises et Béglais formulaient déjà leurs premières propositions, des ateliers participatifs réunissant habitants, élus et agents municipaux ont été organisés le 19 juin pour échanger et imaginer ensemble un service public coopératif. Ce travail collectif initié dès la phase de conceptualisation est une condition indispensable à la création d’un service public pertinent et performant. Le caractère innovant de cette démarche a valu à Bègles d’être lauréat des Trophées [Fier.e de ma commune] portés par l’Association des Maires de France et la Gazette des communes dans la catégorie « Participation citoyenne » lors d’une cérémonie organisée le 1er juillet à Paris.

Cette récompense nous encourage à travailler plus encore dans le sens d’une plus grande coopération avec les habitants !

Quelles sont les propositions formulées ?

L’appel aux idées a été clôturé le lundi 15 juillet. Nous pouvons considérer que cette initiative de coopération citoyenne est déjà un succès avec pas moins de 33 propositions formulées. L’ensemble des projets est en consultation ci-dessous, sans filtre ni pré-sélection mais de manière synthétique afin d’en faciliter la lecture. L’un de ces projets vous intéresse et vous souhaitez vous y associer ? Contactez le service de la Vie Associative et Citoyenne (vie.associative(at)mairie-begles.fr ; 05 56 49 88 14) ou interagissez via les réseaux sociaux de la Ville.

>>> Consultez ci-dessous l’intégralité des projets déposés, ou cliquez ici pour télécharger la liste complète (.pdf 559ko)

Et ensuite ?

Plusieurs rendez-vous feront entrer la « Fabrique à projets » dans une nouvelle phase dès le début du mois de septembre :

  • Mardi 3 septembre aura lieu une seconde réunion publique d’ateliers participatifs à la salle Jean Lurçat de 18h30 à 20h00. Nous vous invitons évidemment à y participer afin d’échanger avec les porteurs de projets, les élus et les agents municipaux présents.
  • Vendredi 6 septembre, la Commission de suivi, garante du respect du règlement de la « Fabrique à projets », se réunira pour déterminer les propositions qui entrent bien dans les critères du cahier des charges, à savoir : une initiative innovante, qui met en synergie une action citoyenne en collaboration avec des services municipaux.

Et comment s’organisera le vote ?

Du 16 septembre au 15 octobre, vous pourrez voter pour le projet de service public coopératif de votre choix :

  • En version numérique, sur le site internet de la Mairie de Bègles ;
  • En version papier, grâce aux urnes disponibles sur l’ensemble des lieux municipaux.

Une grande matinée de votation citoyenne aura également lieu le samedi 21 septembre durant laquelle vous pourrez échanger directement avec les porteurs de projets.

>>> Consultez ci-dessous l’intégralité des projets déposés, ou cliquez ici pour télécharger la liste complète (.pdf 559ko)

INTITULÉ DU PROJET  DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE
1 Organiser un système d’hébergement d’urgence solidaire Face aux situations d’urgence, des familles peuvent se retrouver en grande difficulté, notamment en matière de logement. Un appel à la solidarité active pourrait être initié auprès des Béglaises et des Béglais afin d’identifier des ménages pouvant et souhaitant proposer des chambres pour accueillir en urgence et gratuitement des familles dans le besoin, avec un suivi constant des Services sociaux.
2 Garantir un accès à des points d’eau pour les plus démunis Faisant face à des situations d’urgence, certains Béglais sont privés d’accès à l’eau et ne peuvent prendre une douche quotidiennement ou se toiletter. Un réseau de solidarité pourrait être créé, garantissant l’accès à des points d’eau gérés par la collectivités et/ou directement chez les habitants.
3 Organiser un système de transports solidaire Malgré l’éventail de solutions proposées, des personnes à mobilité réduite et/ou isolées éprouvent de grandes difficultés pour se déplacer au quotidien. Un système de transport basé sur la solidarité et le volontariat pourrait être structuré afin d’accompagner les Béglaises et les Béglais dans leurs difficultés quotidiennes de mobilité, tant par la voiture que par la marche à pieds, le bus, le tramway et /ou à vélo adapté.
4 Mieux accompagner les personnes isolées dans leurs démarches administratives Il est difficile pour un bon nombre de personnes de rédiger des courriers, de remplir un formulaire administratif ou simplement, de lire et comprendre un courrier reçu d’un organisme ou administration. En coordination ou en renfort des associations et institutions, des bénévoles pourraient apporter leur aide aux plus isolés en les accompagnant.
5 Installer des Boîtes à partage en Ville Pour lutter contre le gaspillage et que les objets circulent, aient une seconde vie et que chacun puisse trouver ce qui peut lui servir, des boîtes à l’architecture particulière pourraient être placées dans des zones fréquentées pour permettre à chacun de donner et /ou de prendre ce qu’il veut, sans limite ni contrôle.
6 Pour des cantines scolaires intergénérationnelles Afin de favoriser le lien social et l’intergénérationalité, des retraités de la commune pourraient participer à la préparation des repas dans les cantines scolaires et accompagner les écoliers sur le temps du déjeuner, bénéficiant évidemment de la gratuité du repas. Ces Béglais bénévoles pourraient ainsi sensibiliser activement les plus jeunes à la lutte contre le gaspillage alimentaire, partager leur expérience, raconter leurs histoires de vie.
7 Créer un réseau d’accueil d’urgence pour les animaux perdus ou errants Les animaux perdus ou errants sont acheminés dans des centres éloignés de Bègles et retrouvent de fait rarement le chemin de leur domicile. Un réseau de foyers d’accueil pour les animaux égarés ou errants pourrait être créé afin qu’ils puissent rester sur Bègles, le temps de rechercher les propriétaires, d’éviter aux animaux de subir un fort stress (voire d’être euthanasiés).
8 Organiser la solidarité entre parents pour permettre la pratique du sport près des aires de jeux Il n’est pas évident de pratiquer une activité sportive quand on est parents d’enfants en bas âges. C’est pourquoi des tours de garde partagés des enfants dans les aires de jeux publiques pourraient être organisés. Les parents confieraient ainsi pendant 1 heure la responsabilité de leurs enfants à d’autres adultes, afin de faire du sport, de la marche active, du footing, du vélo, etc.
9 Organiser un réseau d’échanges de services entre voisins Le réseau de solidarité le plus naturel se trouve à l’échelle du quartier. C’est pourquoi un réseau de voisins pourrait être créé afin d’échanger ses connaissances, ses outils, ses compétences (jardinage, mécanique, etc.) dépanner des personnes âgées, seules, etc. ,mais également conseiller  les personnes fragiles, sur des devis reçus pour éviter les abus.
10 Créer une plateforme numérique d’animations coopératives de quartier Afin d’animer les quartiers, une plateforme numérique d’informations et d’animations pourrait être créée pour faciliter les échanges de services entre habitants. Cela faciliterait l’entraide inter-générationnelle et permettrait également de lutter contre l’isolement.
11 Faciliter la solidarité entre associations Chacune des 350 associations de Bègles possèdent du matériel utile et des compétences qui ne sont pas toujours pleinement utilisées. Une plateforme numérique pourrait être créée, sur laquelle les associations pourraient non seulement trouver des informations concernant le monde associatif, mais également échanger entre elles (services, etc.), sur le principe de la gratuité.
12 La Caravane à projets Afin de renforcer les initiatives itinérantes qui ont principalement lieu l’été sur Bègles, une caravane itinérante pourrait circuler tout au long de l’année, en s’installant un ou plusieurs jours par semaine dans un quartier, selon un planning établi en début d’année. On y trouverait des informations sur la ville et ses partenaires associatifs, mais également sur les services publics (présence d’un représentant de ces services). On y trouverait aussi un espace de convivialité (ex. de l’Estey), un lieu d’échanges d’objets, d’idées et de services. Bref, une sorte de conciergerie mobile !
13 Pour une communication municipale coopérative La communication municipale est un service public de première importance car elle permet aux habitants de prendre connaissance de l’offre de service existant sur leur territoire. Un panel d’habitants volontaires et intéressés pourrait être constitué pour co-élaborer la communication municipale et en évaluer la pertinence, l’impact et l’efficacité, la relayer au sein des quartiers.
14 Installer des composteurs collectifs dans les quartiers Le compostage est une solution efficace et écologique pour réduire la production de déchets non valorisés. Des composteurs collectifs pourraient être installés dans les espaces publics (ex. Complexe Langevin, etc.) pour inciter les habitants à recycler leurs déchets verts, qui pourraient ensuite être utilisés dans les espaces verts et massifs de la commune.
15 Installer des Frigos Solidaires en Ville Le principe ? Installer des frigos en-libre service chez un commerçant, mais en extérieur, à la portée de tous et où chacun peut déposer ou prendre de la nourriture gratuitement et quand il le souhaite. La solidarité se met alors en marche et permet d’éviter un important gaspillage.
16 Créer un réseau de voisins vigilants Le risque de cambriolage augmente pendant les vacances d’été. Un réseau liant les habitants et la Police Municipale pourrait être créé pour organiser une veille sur leurs maisons lorsqu’ils partent en vacances et prévoir des passages réguliers de la Police Municipale dans les rues pour s’assurer qu’il n’y a pas de déménagements suspects.
17 Construisons le premier « Mon portail internet citoyen » Afin de permettre la montée en compétence dans la création d’outil numérique grâce au soutien d’expert, un atelier de création d’un portail internet citoyen pourrait être initié. Ce portail permettra la simplification des démarches (inscription à la cantine, au centre aéré, entraide, concertation, priorisation des projets de la mairie avec une boite à idée et un vote utilisant la méthode de Condorcet ….). Créons ensemble la citoyenneté 3.0.
18 Sortons Z’ensemble Permettre à un public éloigné du monde de la culture, de l’univers du spectacle d’en profiter au mieux. Fournir les clés de compréhension, développer la sensibilité, échanger. Faire profiter un groupe à constituer au fil de l’eau d’un réseau d’acteurs, d’un carnet relationnel personnel. A partir de propositions discutées, élaborer un programme musique, danse, théâtre, lecture du paysage, architecture, cirque. Chaque rendez-vous est susceptible d’être précédé et /ou suivi d’un moment d’échange convivial permettant une préparation de la séance ou une discussion post-séance.
19 Les contes de Bègles Facteur de lien social au travers de la culture, des journées de contes pourraient être organisées une fois par mois (le 1er dimanche de chaque mois par exemple). L’objectif serait d’élaborer des spectacles où l’on raconte des histoires devant un public avec la liberté d’inspiration des autres domaines artistiques, tels que le théâtre, la musique, la peinture, la sculpture, etc.
20 Organiser des ateliers « fait-maison – produits écolos » dans chaque quartier Afin de sensibiliser à la réduction des déchets, des animations, des ateliers pourraient être organisés par quartier ou au niveau de l’ensemble de la Ville pour recycler et fabriquer entre adultes/enfants, des produits de consommation courante, écologiques et bio, naturels, simples à faible dégagement de CO2. Ces ateliers seraient ludiques afin que les enfants puissent prendre du plaisir à participer à ces fabrications, tout en rencontrant des personnes de tous les âges.
21 Créer une application mobile de gestion d’alertes environnementales communautaire Avec l’application Clean2gether, il serait possible d’émettre une alerte en sélectionnant son type (pollution, risque sanitaire…), sa localisation, une ou plusieurs photos ainsi que des observations, puis de suivre son évolution et d’agir tous ensemble (organiser des journées de nettoyage afin de participer au traitement des alertes avec l’aide de la communauté). Les collectivités  et association seraient informées des incidents environnementaux présents sur leur territoire.
22 Pour une ville ludique grâce aux balançoires Afin de rendre la ville plus agréable et ludique, des balançoires pourraient être installées à tous les arbres de Bègles, ou du moins aux endroits stratégiques !
23 Fournir des poches pour le recyclage des déchets Afin d’améliorer le tri sélectif des déchets, des poches jaunes recyclables pourraient être distribuées gratuitement par la Ville auprès des particuliers, permettant un tri encore plus précis et séparé (papier, carton, métal, etc.).
24 Instaurer un Revenu Minimum Social Garanti Afin d’accompagner les plus démunis, et en s’inspirant de l’exemple de la commune de Grande-Synthe, un Revenu Minimum Social Garanti pourrait être instauré à l’échelle de la commune afin d’apporter un complément d’aide sociale aux personnes situées en dessous du seuil de pauvreté (85 euros mensuels).
25 Pour des Permis de reverdissement dans les rues de la Ville Pour rendre la ville plus agréable à vivre, une dynamique associant les habitants de la commune au reverdissement de tous les lieux de la Ville (trottoirs, maisons, etc.) pourrait être initiée, permettant aux habitants d’échanger des plants, des graines… Et ainsi participer à l’éducation au respect de la nature et de l’environnement.
26 Créer un collectif de parents des élèves musiciens pour aider au fonctionnement de la Maison Municipale de la Musique. Afin d’accompagner la Maison Municipale de la Musique (MMM) dans son fonctionnement général, un collectif de parents des élèves musiciens pourrait être créé pour apporter son soutien aux projets pédagogiques, musicaux et artistiques. Le collectif pourrait également épauler l’équipe dans l’organisation des différents événements et manifestations, contribuer à augmenter la visibilité de la MMM, en renforçant les relations parents/élèves/école.
27 La Fabrique pour mieux consommer Pour lutter contre le gaspillage et le tout jetable, une ressourcerie pourrait être créée, lieu vivant pour promouvoir d’autres manières de consommer en réutilisant des restes de petits travaux de bricolage, transformer des restes alimentaires, vestimentaires, etc.
28 L’école de la 2eme chance L’intégration ou la réinsertion des personnes les plus en difficulté sur les plans scolaires et professionnels est un enjeu fort. L’école de la 2ème chance aurait pour objectif d’identifier les réponses spécifiques à apporter aux échecs scolaires et professionnels en faisant travailler ensemble tous les acteurs concernés : acteurs de l’emploi et de la formation, associations béglaises culturelles, établissements scolaires, retraités, bénévoles, etc.
29 Des rendez-vous parents/bébés pour créer du lien Afin de permettre aux parents qui ne travaillent pas pour garder leur bébé, de sortir de l’isolement et de se rencontrer, des ateliers pour les petits (dessins, musique, danse, etc.) pourraient être organisés par les parents eux-même, selon leurs envies et compétences dans une salle municipale, une ou deux matinées par semaine.
30 Installer des ruches pour les abeilles dans le parc de Mussonville Les abeilles sont fortement menacées par les nuisances environnementales et l’extinction de la biodiversité. Avec l’aide technique d’un apiculteur, des ruches pourraient être installées dans le Parc de Mussonville pour sauver les abeilles, recréer de la biodiversité et mener des projets pédagogiques.
31 Arborer les rues de la Ville Face au changement climatique, il est urgent de redonner sa place à la nature en ville. Un grand programme de plantation d’arbres, de potagers et de fleurs d’ornement pourrait être initié dans les rues de la Ville, en fonction des choix faits par les habitants du quartier ou d’une rue. La récolte en résultant pourrait être partagée.
32 Transmission orale des bonnes notes et mise en musique des poètes Donner la possibilité aux jeunes et aux adultes d’apprendre à jouer de la guitare Flamenca, à mettre en musique des poèmes, avec la collaboration des écoles.
33 Les offres culturelles et sportives du territoire béglais, en un clic ! Il est difficile pour les familles de repérer toutes les activités sportives et culturelles qu’offrent la Ville et les associations ainsi que leurs caractéristiques (horaires, jours, tarifs, lieux, etc.). L’idée serait de créer une page sur le web, qui, par un système de filtres permettrait de trouver des activités qui correspondraient à ce que les familles recherchent.