Jumelages

[ Bègles : Made in Europe ! ]

carte-jumelage-BèglesJumelage avec Suhl en 1990 (un traité d’amitié signé en 1962 liait déjà Bègles à cette commune allemande), Collado Villalba (Espagne) en 1991 et Bray (Irlande) en 1994.

De nombreux échanges avec des villes norvégiennes ou espagnoles dans le cadre de la Fête de la Morue :
La politique d’ouverture vers l’Europe entamée par Bègles il y a une quinzaine d’années reste dynamique ! Elle concerne tout le  monde : scolaires, seniors, sportifs, artistes…

 

« Bègles Fraternité » aux commandes

En matière de jumelage, la barre est tenue par «Bègles Fraternité». Présidée par Pierre Lespinasse, l’association délivre également des cours de langue (tous niveaux). Dès son arrivée à la tête de la ville en 1989, l’actuel premier magistrat lui a confié le soin de promouvoir la citoyenneté européenne grâce à des rencontres thématiques sportives et culturelles. Chaque rencontre est financée en partie par des subventions européennes et par l’OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse).

Un programme chargé

A plusieurs reprises dans l’année : échanges scolaires entre élèves des collèges ; accueil de groupes d’adultes…
Les échanges sont thématiques : culturel, sportif, etc.
Site internet Bègles Fraternité

ueLe projet « L’inclusion sociale et l’engagement démocratique, au service de l’avenir de notre Europe » a été financé par l’Union européenne dans le cadre du programme « L’Europe pour les citoyens »

SAM_5007Bègles Fraternité a invité les citoyens de Bègles (20 familles hôtesses) et de la ville jumelle allemande (25 personnes), Suhl du 26 mai au 1er juin 2015, à mieux cerner l’euro-citoyenneté, à envisager le futur de l’Union Européenne et à participer civiquement aux politiques d’intégration et d’inclusion sociale. S’appuyant sur un programme co-élaboré avec les acteurs de la collectivité (élus, pôles municipaux, société civile, associations et institutions partenaires), l’association municipale de jumelage, Bègles Fraternité, veut favoriser d’une part une meilleure compréhension des politiques de l’Union à partir de réalisations concrètes sur le territoire, d’autre part optimiser une sensibilisation accrue à l’implication citoyenne et l’action bénévole.

Dans ce projet, l’association a également mis l’accent sur les liens historiques entre les deux municipalités, depuis 1962 (Traité d’amitié entre Bègles, ville communiste jusqu’en 1989, et Suhl, ville d’ex-RDA) et a souhaité souligner les conditions de la démocratie dans l’Union Européenne en se référant à cette mémoire européenne et à l’histoire récente des deux pays.

Le projet « L’inclusion sociale et l’engagement démocratique au service de l’avenir de notre Europe » a sensibilisé en amont les participants sur l’histoire de l’Union Européenne et la diversité des populations qui la composent (diversité ethnique, culturelle et linguistique) et sur les enjeux du futur en prenant en compte la situation économique, sociale et politique à l’échelle européenne.

Au fil des visites et rencontres avec les acteurs de terrain (Institut de la Croix rouge, BT emploi, associations …), le projet a ciblé la concertation citoyenne pour favoriser l’inclusion sociale et répondre et à de nouveaux défis, notamment l’adhésion aux valeurs européennes et a permis de conforter les liens amicaux entre les familles de Bègles et de Suhl.

La prochaine rencontre de citoyens aura lieu à Suhl en 2016.

Consulter le CR du projet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’accent juillettiste de Bègles

2010_jumelageCet été, Bègles a résonné d’accents teutons et gaéliques : en effet une délégation bicéphale de citoyens de nos villes jumelles, d’une part de Suhl, en Allemagne et d’autre part de Bray, en Irlande séjournait à Bègles pendant une semaine. Nos voisins sont venus dans le cadre du programme européen « L’Europe pour les citoyens » qui promeut le dialogue démocratique et interculturel, les échanges d’expériences, la prise de conscience de l’identité européenne.

Le thème choisi par Bègles Fraternité, association municipale de jumelage, était intitulé le Développement urbain durable et visait le Développement durable « à la Béglaise » sous ses trois volets, économique, écologique et social.

Cette rencontre subventionnée par la Commission Européenne et la Ville de Bègles a permis aux participants allemands, irlandais et également aux Béglais de mieux appréhender les orientations municipales en termes d’aménagement du territoire – qui se veut tout à la fois attractif pour les entreprises et qualitatif pour l’habitat – de transports collectifs et de circulations douces et en termes d’inclusion sociale en mettant l’homme au cœur de sa ville et du système économique via un soutien sans faille aux dispositifs d’accompagnement à l’emploi et la mise en réseau des entreprises locales.

Deux journées ont été consacrées à la thématique retenue et les participants ont été tour à tour auditeurs (conférences sur le Développement urbain durable : volet économique et environnemental puis volet social), acteurs (carrefours tripartite) et spectateurs (visite sur site : Terres Neuves, Berges de Garonne, Parc de Mussonville, Terres Sud). Naturellement, les apports et les échanges ont été traduits respectivement en allemand et en anglais pour assurer la compréhension et mutualiser les préconisations émergeant des carrefours. On a pu noter que les réalités de chacune des villes étaient bien différentes et que le Développement urbain durable « à la Béglaise » n’était pas toujours transférable dans l’une ou l’autre des villes jumelles.

Les excursions ou autres visites du programme ont mis en exergue la biodiversité (Jardin de la lamproie à Ste Terre), l’agriculture raisonnée (Château de Lisennes),  les circulations douces (centre de Bordeaux, quais de la Garonne), les territoires hérités qui impactent le développement urbain (site gallo-romain de Plassac, ligne de chemin de fer,boulevard et rocade à Bègles), le patrimoine écologique (zone humide de Tartifume).

La convivialité était également de mise et les danseuses irlandaises ont rythmé à coups de claquettes deuxdanseuses-Irlandaisessoirées, l’une pour le 14 juillet à Mussonville, l’autre au Centre social l’Estey, regroupant ainsi de nombreuses familles.

La suite de cet échange de citoyens sur cette thématique a été réalisé en juillet 2011 à Bray et au cours de l’automne 2011 à Suhl. Un bel exemple de construction de la compétence citoyenne européenne !

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.