Frelon asiatique

Frelons asiatiques
Vespa velutina nigrithorax MHNTArrivé en France en 2004 dans le Lot et Garonne, le frelon asiatique, Vespa velutina, qui n’a pas de prédateur sur le territoire national, s’est très vite acclimatée et prolifère rapidement. En 2010, les chercheurs qui suivent sa progression l’avaient déjà recensé dans près de 39 départements français. A ce jour (mars 2014) 2/3 des départements de l’hexagone sont déjà envahies.
Ce prédateur capture des insectes et plus particulièrement des abeilles, pour nourrir ses larves, causant des dommages considérables chez les apiculteurs. Il peut décimer une ruche d’abeilles en 15 jours.

Quel danger pour l’homme ?

Si l’on s’approche d’un nid actif, volontairement ou sans soupçonner sa présence, le frelon asiatique est très agressif, bien plus encore que son cousin européen ! Contrairement à l’abeille qui laisse son dard harponné et planté dans la chair de la victime piquée, le frelon asiatique peut s’acharner et piquer plusieurs fois.
En cas de piqûres multiples, il y a risque de troubles importants, car le venin est neurotoxique et cardiotoxique. Il est fortement conseillé de consulter un médecin ou pharmacien très rapidement.

Comment se protéger ?

Pour l’heure, il n’existe actuellement aucun piège réellement sélectif vis-à-vis du frelon asiatique. Les pièges traditionnels capturent une énorme quantité d’insectes autres que le frelon asiatique – de 90% à 99% – pollinisateurs, papillons, espèces rares ou protégées.
Pour des raisons de sécurité, il est important de signaler un essaim de frelons asiatiques à proximité des habitations, des lieux publics (parcs, jardins) ou des ruchers, à un professionnel*. N’utilisez pas de pesticides qui éliminent aussi les autres insectes utiles à la pollinisation et à l’équilibre de la biodiversité.
Laissez en place tout nid découvert à partir de la fin novembre, car à partir de cette date, la colonie abandonne le nid et il n’est jamais réutilisé. En effet la colonie périt par le froid et les femelles fécondées (plusieurs centaines) ont quitté le nid pour hiberner, elles n’y reviendront pas ! Ce nid, non détruit à temps, servira de garde manger aux oiseaux et sera dégradé au fil du temps et des intempéries.

Fiche pratique piège frelon asiatique

*En Gironde des groupement d’apiculteurs comme par exemple le Groupement de défense Sanitaire des Abeilles (le GDSA 33) a mis en place un réseau de « perchistes » qui intervient sur toute la Gironde pour la destruction des nids de frelons asiatiques. Ces perchistes sont bénévoles, un dédommagement est donc bienvenue pour couvrir les frais de déplacement.
Votre seul et unique interlocuteur sur la commune est : Henry GRENIER – 06 95 81 70 69

Pour en savoir plus

Sources : anti-frelon-asiatique.com, CG33, GDSA