Crise de l’énergie : la Ville adopte des mesures de sobriété

La Ville a pris des mesures visant à réduire sa consommation d’énergie. Ces actions s’inscrivent dans une stratégie énergie/climat qui sera présentée au Conseil municipal dans le courant du premier trimestre 2023, qui a pour ambition d’accélérer le développement des énergies renouvelables sur le territoire.

Un plan de gestion durable a été établi pour faire face à la hausse du coût de l’énergie pour la collectivité, estimé à 3 M € en 2023, contre 900 K € en 2022, sans impacter le service public local délivré aux Béglais. Il comprend :

  • Des mesures adoptées par toutes les villes de la métropole : l’abaissement des températures à 19° dans tous les établissements publics (20° pour les plus petits), à 17° dans les vestiaires et à 12° dans les gymnases et autres équipements sportifs ; la réduction du temps et de l’espace de chauffe dans les bâtiments, différenciée en fonction de leurs usages et des occupants, l’extinction de l’éclairage public de 1h à 5h ;
  • D’une manière générale, l’adaptation de l’éclairage et du chauffage des bâtiments et des équipements à leur réelle occupation ;
  • L’abaissement de la température de l’eau et de l’air de la piscine de 1°C (27°C contre 28°C aujourd’hui pour l’eau et 28°C contre 29°C pour l’air aujourd’hui) ;
  • La réduction de la période des illuminations de Noël (du 16 décembre au 2 janvier) et des sites éclairés (XIV Juillet et barrière de Bègles-cours Victor Hugo) ;
  • La fermeture de la piscine municipale l’été, ainsi que la fermeture du Hammam de mai à novembre ;
  • La coupure du chauffage de la piscine des Espoirs de l’UBB.

Par ailleurs, des commissions réunies spécifiques sur le plan de gestion durable seront organisées avec l’ensemble des élus municipaux mi-décembre.

Ces mesures s’intègrent dans une stratégie énergie/climat plus globale de 30 M € sur 10 ans pour couvrir les investissements nécessaires et répondre aux ambitions de la commune en matière d’efficacité énergétique. Cette stratégie comprend notamment la réalisation d’un bilan carbone du territoire permettant de prioriser les actions. Les études lancées par la Ville permettent dès à présent d’inscrire des budgets d’investissement pour :

  • La création d’une chaufferie biomasse à Lanvegin
  • L’implantation de panneaux photovoltaïques sur 7 sites
  • Le remplacement des éclairages des 3 gymnases et de l’ensemble des écoles par LED
  • Le raccordement de certains bâtiments publics au réseau de chaleur urbain
  • Des interventions sur les équipements de consommation liée à l’eau (robinets, douches, WC).