Bègles en métamorphose

Résidence Terra Nova

« Faire grandir une ville, ce n’est pas simplement bâtir, mais imaginer les nouvelles formes à lui donner pour répondre aux urgences climatiques et sociales notamment, auxquelles le monde doit faire face. Du global au local, nous devons agir sur notre territoire pour ne pas hypothéquer l’avenir de nos enfants.

Il nous faut donc inventer de nouveaux modes d’habitat, plus économes en énergie, plus proches de la nature, plus confortables, plus solidaires. Il faut nous acclimater à la nouvelle donne écologique et apprendre à négocier avec elle : partage de l’espace public harmonieux, densification équilibrée de notre territoire, préservation de la biodiversité… voilà quelques orientations que nous privilégions dans nos choix de développement.

Nous regardons vivre la ville. Le principe de notre approche est de tenir compte de l’histoire de Bègles. Je suis très attaché à la notion de « trace », tant dans ce que nous mangeons que là où nous vivons. Or, Bègles garde une trace ouvrière forte, construite sur des conquêtes sociales ; une trace paysanne aussi, avec le maraîchage qui a dessiné le visage d’une partie de notre ville, des espaces en profondeur sur lesquels on cultivait, entre autres, le radis. Enfin, la trace liée à l’estuaire: Bègles vit au rythme des marées, des solstices, des équinoxes. Ces trois pans de la mémoire, qui forgent l’identité béglaise, sont notre « boîte à outils » pour nous aider à repenser la ville au quotidien.

Conjuguer l’urbain et l’humain, concilier harmonieusement habitat, nature, modes de déplacement et développement économique : telle est notre conception du « village urbain ». Bègles 2030 sera la ville que nous aurons construite ensemble, une ville au visage humain qui nous ressemble et qui nous rassemble.»

Noël Mamère, député-maire de Bègles

45% du territoire béglais est en transformation. Du nord au sud, d’ouest en est, des Terres Neuves à Terre Sud, du Parc de l’Intelligence Environnementale à la Zone d’Aménagement Concerté de la Mairie, Bègles s’affiche : un village urbain à visage humain.

En 2015, la ligne C du tramway traversera la commune du Nord au Sud.

Avec le concours des grands noms de l’architecture : Tania Concko, King Kong, Flint, Lan, Lanoire & Courrian, Bühler, Brochet-Lajus-Pueyo, Marty & Hybre, Charrier, Bories, Garnier, Cantal-Dupart… les projets se concrétisent.

Bègles affiche ses ambitions, celles de réussir la mixité urbaine et sociale, stimuler l’économie locale et l’emploi, s’assurer de la participation des habitants à l’évolution de leur quartier et maîtriser la mise en œuvre des critères environnementaux dans la réalisation des bâtiments et des espaces publics.