Aménagements cyclables temporaires à Bègles

Sur l’impulsion de Bordeaux Métropole, des aménagements cyclables temporaires sont mis en place pour accompagner la sortie du confinement. Les communes de la métropole travaillent à l’établissement d’un plan d’urgence pour faire face au potentiel afflux de cyclistes durant le déconfinement. Entre 30 et 40 km d’aménagements cyclables supplémentaires seront ainsi réalisés sur le territoire métropolitain.

Parmi ces aménagements, l’affectation d’une file entière aux cyclistes, le partage d’une file avec les bus, l’élargissement ou la création de bandes cyclables ou encore la mise à sens unique de voies jusque –là à double sens au profit d’aménagements cyclables confortables. Certaines sont déjà réalisées, d’autres sont à l’étude ou le seront bientôt.

Les aménagements à l’étude à Bègles

À Bègles, ces aménagements concernent notamment les quais Wilson avec la création de bandes cyclables larges et confortables, la route de Toulouse, la rue des Quatre Castéra et la barrière de Toulouse avec la création d’un couloir qui permet une liaison améliorée vers Mériadeck. Enfin, plus de 1 000 nouvelles places de stationnement vélo pourraient être créées d’ici septembre 2020.

Bègles, ville cyclable

La mobilité est un enjeu majeur au cœur du processus de transition écologique et sociale. La Ville de Bègles a ainsi orienté son action sur la promotion des alternatives douces en réalisant de nombreux aménagements pour favoriser les déplacements à vélo et sécuriser les voies de circulation.

Avec ses 31 km de voies cyclables, Bègles était en 2018 la première ville cyclable de la Gironde et la seconde de la Nouvelle-Aquitaine. Bègles a été la première commune de l’agglomération à avoir généralisé les tournes à droite et les doubles sens cyclistes.

Bègles a également été la première ville de la métropole a installer sur la commune une Maison du Vélo et des Mobilités. Géré depuis 2014 par l’association Cycles et Manivelles, ce lieu participatif permet à chacun d’obtenir des informations sur la mobilité douce, de prendre des cours de vélo et de réparer son vélo lors d’ateliers participatifs.